Enfants d'Espagne

Enfants d'Espagne

16.4.14

BILAL BERRENI - ZOO

1er avril le corps de Bilal Berreni, également connu sous le nom de Zoo, peintre de murs, (street artist comme on dit) a été identifié à Detroit. Assassiné ! Familier effronté des rues parisiennes qu'il semait de questions et de morceaux de vérité, voyageur incorruptible loin des "cocons d'art", il s'était rendu en Tunisie lors de la révolution. 

La photographie vient du site Archyves Pages qui contient un intéressant témoignage et répertorie quelques aphorismes mureaux de Zoo

13.4.14

BRAVE PETITE BÊTE

Surprise ! Le 10 avril, le Conseil national de protection de la nature a rendu à l'unanimité un avis défavorable à la demande, par le préfet de Région, de dérogation en matière de destruction de spécimens de campagnol amphibie, espèce protégée, sur le site présumé de l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes.  « Cela ne change rien aux échéances » répond le têtu préfet. L'homme-Vinci a beau être selon Aristote "un animal politique", le campagnol amphibie, bête de plus grande réalité, lui rappelle à point nommé qu' «On hasarde de perdre en voulant trop gagner» (1). Sacrée (2) bestiole !

(1) "Le héron" Jean de La Fontaine
(2) Alan Ginsberg

Photo : Faune et flore

12.4.14

ANTONIN AXIOME


Antonin Artaud in Le Pèse-nerfs (1925)

2.4.14

HYMN FOR HER AU NEW MORNING
1er AVRIL 2014

Sound Surveyor a invité Hymn for Her a brûler les planches du New Morning en première partie d'Otis Taylor hier soir dans une belle tradition de présentation surprise (qui manque souvent de nos jours). Magnifique impression de découverte pour les spectateurs ravis profitant pleinement de l'énergie du groupe, de l'être-deux-être-un pour être plusieurs, de cette musique qui (pour paraphraser Desnos) "emplit le corps de joie,  allume aux lèvres le sourire".

Leur premier disque européen : Hits from the Route 66, carnet de leurs précédentes réalisations américaines, sortira le 26 mai dans la collection Wan+Wan (l'Autre Distribution)

Grand merci à Boris et Céline 



Photos : Z. Ulma et B. Zon

1.4.14

AMENÉ PAR LES CLOCHES

Cette année, pour Pâques :
le retour de Monsieur Kyste

30.3.14

PIC ET PIC ET RAS LA CHINE


Le pic de pollution (mi mars) a valu aux parisiens 3 jours + 1 de gratuité dans le métro (week-end + lundi pour qui aura saisi les annonces). Dès la reprise ("ça va comme un mardi !"), la pollution est retournée en vacance, l'actualité s'est branchée sur un autre sujet ("il faut être vif coco sinon les gens s'ennuient !") et les contrôleurs sont revenus dans le métro : "crack dedans ! ha ! ha ! les transports gratuits et puis quoi encore !".

Une dizaine de jours plus tard re-pic de pollution, mais cette fois-ci les particules fines font place à la visite officielle du nouveau grand ami de la France, Xi Jinping, promoteur du  zhongguo meng (le rêve chinois remplaçant officiel de l'American dream). La pollution a beau faire des efforts, elle a bien peu d'atouts face au sauvetage de la Famille Peugeot par le pays du milieu. "Pour des raisons de sécurité", on ferme même quelques lignes de métro, on éloigne les Gaspards souterrains, pas question d'indisposer la supermanne du plus malin des pays capitalistes. Les fantômes se serrent la pince, Moi président rencontre Mao président et c'est la fête à Versailles. Sur les lignes ouvertes, les contrôles vont bon train. Ainsi cette femme, sans doute toujours dans l'ambiance des transports gratuits les jours de pic, apercevant un groupe de contrôleurs planqués au détour d'un couloir (ils adorent le cache cache) assistés de policiers en civil (reconnaissables à leur brassards oranges marqués Police) tente de repartir dans l'autre sens en remontant les marches ; elle est repérée : "Madame, ça ne sert à rien, on va aller vous chercher". Elle s'arrête, panique, avance, revient sur ses pas. "On ne va pas le redire !" Elle obtempère. Contrôle des papiers, soudain tutoiement, amende ! Les contrôleurs et leurs amis policiers sont joyeux, ils s'amusent beaucoup à verbaliser en ces périodes  de PM10 pénétrantes. Tiens ce même jour, Amnesty International publie son rapport sur la peine de mort : le gouvernement chinois très largement en tête avec ses exécutions par milliers. Ça doit être bon pour les startups ! Bah, on ne peut pas tout avoir : les droits de l'homme, les particules fines et les fines parties capitalistes. Mais tout de même, on aimerait bien qu'un sérieux vent se lève pour emporter loin, hors des limites de la stratosphère, les nanoparticules et leurs défenses policières. Mais ce coup de vent, il ne se lèvera pas en ce jour d'élections.

28.3.14

EVAN PARKER À LA GRANDE BOUTIQUE
RETROUVAILLES AVEC PATRICK MOLARD

Le 9 mars en Bretagne, les bourgeons ont décidé d'éclater. Pour accompagner l'œuvre du temps, Evan Parker est l'invité de la Grande Boutique à Langonnet. Dans la pénombre de la tintante salle du premier étage pénétrée de petites îles brillantes, en trois parties, il offre un solo transcendant. Le regard et le corps abritent une forme de réalisme dessinant des ombres longues. Les enchaînements de langage émaillé de reflets invitent à la mémoire profonde, s'éparpiller pour se construire avant que les parcelles ne se rassemblent. Appel à la poésie, à la beauté et à la liberté, un solo d'Evan Parker est toujours le fil conducteur vers l'arrivée de l'aube.

Le sonneur de cornemuse Patrick Molard a déjà rencontré Evan Parker l'été dernier un peu plus à l'ouest, à L'allée couverte de Lesconil (6000 ans avant John Coltrane) de Poullan-sur-mer, lors du festival Livioù. Il est ce mois-ci à la Grande Boutique pour une série d'activités. Naturellement, il se joint à Evan Parker. Dès la première note, l'accord est idéal, évident, déterminé comme une preuve printanière surgissant de l'intégrité de l'être. En vastes cycles, les thèmes se forment par la puissance magique du jeu commun, un sorte de gratitude du lieu de naissance de l'art humain au milieu des oiseaux.

Evan Parker, continuera à répondre à ces appels de Bretagne, le 22 mars au Musée des Beaux Arts de Nantes et le 19 juillet à St Marc sur la célèbre plage de Monsieur Hulot (Farniente Festival)

Photo : B. Zon